Vidéo test : Final Fantasy XIII-2 ou le second épisode de la nouvelle trilogie

Publié le par Sora


 

Voici donc ma vidéo en deux partis du test de Final Fantasy XIII-2, le second épisode de la nouvelle trilogie basé sur Lightning, l'héroïne du premier épisode de cette sous-saga. Ce second opus avec comme but avoué de faire remonté la popularité de la série Final Fantasy après le treizième opus qui fut pas mal critiqué par les joueurs et aussi dans une moindre mesure par les critiques, pari réussi ou non? Pour moi oui clairement car autant je n'ai pas finis le XIII-1, j'ai beaucoup aimé et j'ai finis (pas a 100% non plus) le XIII-2

Déjà il est important pour un RPG, surtout a la Japonaise d'évoquer le scénario, celui-ci prends place trois ans après les événements du premier opus, Lightning est porté disparu et beaucoup de personnes de son entourage la croivent morte, mais ce n'est pas le cas de Serah, sa petite soeur qui est convaincu qu'elle est encore vivante, quelque part. C'est alors que Néo-Bodhum est attaqué par des monstres et qu'elle est victime d'hallucination étrange qu'un jeune homme nommé Noel prétends débarquer du futur sur la demande de Lightning elle même avec une mission, retrouvé Serah, lui donner un étrange Mog qui possède des pouvoirs particuliers et l'amener dans un endroit qualifié d'hors du temps appelé Vahalla. Et pour cela nos deux héros vont devoir voyager dans le temps et plus précisement dans le futur grâce a des portails pour régler les nombreux paradoxes temporels qui ont été déclanché pour une raison inconnu et ainsi atteindre le Vahalla.

De manière général les personnages sont très attachant et charismatique, Serah va petit a petit a réussir a se détacher de son rôle de demoiselle en détresse du premier opus pour devenir indépendante et forte (même si elle reste plus naive que sa soeur) et Noel est un jeune homme très charismatique, fort et déterminé qui lui aura une évolution mais moins flagrante que sa collège. Nous avons aussi Mog qui sera moins présent dans l'aventure mais, grâce a ses pouvoirs temporels, il pourra aider ses amis a résoudre des paradoxes temporels, a savoir qu'il a lui aussi son histoire que l'on peut développé dans les quêtes annexes. L'antagoniste principal du jeu, Caius est un homme très charismatique et très classe, il veut détruire le temps pour une raison inconnu et il semble très lié a une jeune fille du nom de Yeul qui semble pouvoir voir dans le futur. J'ai beaucoup aimé ce "méchant" car il a une bonne raison de faire ce qu'il a a faire, le démarquant des autres ennemies des Final Fantasy. 

Le scénario est en lui-même très convainquant, très bien ficelé et beaucoup moins linéaire que dans le précédent opus, nous pouvons quand nous le souhaitons (a quelques exeptions près) mettre la trame principal de côté pour faire des quêtes annexes ou pour retourner dans les précédentes époques pour finir ce qu'il y a a faire. Beaucoup de bonus annexes a débloqué ce qui est très plaisant et augmantant l'intérêt qu'il y a pour l'exploration des différentes zones. Le problème est qu'au final, nous explorons plusieurs fois les mêmes zones, certes a des époques différentes mais le changement entres-elles ne sont pas forcément flagrantes, rendant le tout relativement répétitif, pas forcément ennuyeux mais plus de zones différentes n'auraient pas été du luxe.

Le gameplay en lui-même du jeu n'a pas réellement changé par rapport au premier opus, surtout au niveau du système de combat, nous avons toujours a faire a un RPG au tour par tour ultra dynamique utilisant la fameuse jauge de active-time-battle. La principal différence vient du fait que notre troisième compagnon de combat (pas Mog il se transforme juste en arme pour Serah) est un familié, un monstre que nous avons précédement combattu qui rejoint notre équipe. Chacun d'entres eux (il y en a largement plus de 100 je crois) possède un rôle pré-determiné les rendant relativement unique, de plus ils ont tous des sorts que leurs homologes ne possèdent pas, encorageant a tous les testés pour savoir qu'elles sont leurs aptitudes. Pour Serah et Noel, les deux héros utilisent le même système d'évolution des capacités a savoir le Chrystarium, en effet dans le premier opus les différents rôles augmentaient de façon plus au moins indépendante sur des chrystariums différents, seulement maintenant ils sont tous liés. Cela permets de plus facilement se spécialisé dans un rôle en particulier et de l'augmenter rapidement, mais en contre-partis il est plus long de rattraper un job que l'on a peut évolué. Il faut donc réfléchir un minimum avant d'utiliser ses points de jobs.

Le système de combat n'a pas beaucoup changé en lui-même, nous pourrons cependant noté qu'il est beaucoup plus dynamique et rhytmé, en revanche le jeu manque de vrai challenge, il n'est pas très compliqué de gagner les combats du scénario et c'est dommage...

Graphiquement le jeu est magnifique, un peux plus fin que son ainé, il nous permet de visiter de très beaux panoramas et de très beaux décors. Le chara-design est très bon pour ma part et les différents environnements permets vraiment de rendre compte de la diversité des lieux et des époques. Cependant on nottera certaines baisses de fram-rate lors de certains combats ou de certains passages où trop d'éléments sont a affichés dans le jeu. Cela ne gâche pas vraiment l'expérience de jeu mais bon, des fois c'est un peux énervant.

La bande-original du jeu est assez particulié, en effet si nous avons toujours les musiques orchestrales et toujours aussi magnifique d'habitude, nous avons aussi des thèmes tirés de J-pop et de rocks. Personellement je trouve que cela colle plutôt bien au côté beaucoup dynamique et energiques des combats, ainsi que le fort assez technologique et futuristes apporté au jeu et a son scénario. Cependant il est vrai que si certaines musiques sont excellentes, certaines sont vraiment ratés a côté de la plaque.

La durée de vie du jeu n'est pas extraordinaire en ligne droite, 20 a 25 heures sont suffisantes mais si vous cherchez a faire toutes les quêtes annexes du jeu, a trouver toutes les fins paradoxales et a pourquoi pas accomplir tous les DLC, vous aurez largement de quoi faire.

Pour conclure je peux dire que ce Final Fantasy XIII-2 est a Final Fantasy XIII ce qu'est Zelda Majora's Mask a Ocarina Of Time, c'est a dire un jeu paufiné, au gameplay mieux exploité, a l'histoire qui est une suite directe du premier opus mais tout en s'éloigant des bases (permettant a ceux qui n'ont pas fait le premier opus de quand même entamer celui-la), a la quête principal au final assez court mais au nombreuses quêtes annexes, relancant sans cesse l'interet du jeu et aux personnages toujours aussi attachant et intéressant. En bref j'encourage tous les fans de Final Fantasy, même a ceux qui n'ont que peu appréciés le premier Final Fantasy XIII a se lancer dans ce second opus qui en corrige les principaux défauts.



Publié dans Vidéo test.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article